Paul-Louis Courier

épistolier, pamphlétaire, helléniste
photo1 photo2
 
prec Lettre sans mention de Milan - 2 mars 1809 De M. Silvestre de Sacy Lettre sans mention de Milan - 23 mars 1809 Suiv

Paris, 3 mars 1809.

A Monsieur
Monsieur Courier
Chef d’escadron d’artillerie
à Milan

Monsieur,

I Antoine-Isaac Silvestre de Sacy Antoine-Isaac Silvestre de Sacy (1758-1838)
 
l n'est pas surprenant que vous n'ayez trouvé à Milan aucune lettre de M. de Sainte-Croix. Malheureusement l'état d'infirmité dans lequel il était depuis plusieurs mois s'est changé en une maladie putride qui aujourd'hui ne nous laisse presque aucune espérance de le conserver. Un des derniers objets dont il m'a parlé avant que la maladie eût pris tant de violence, était le manuscrit[1] que vous lui avez fait parvenir. J'ai même vu pour l’obliger, M. Lenormant, qui consent volontiers à imprimer votre ouvrage, mais ne peut pas commencer à le mettre sous presse avant le mois de juin. Je désire bien vivement que nous soyons trompés dans l'espèce de certitude que nous avons de l'issue fâcheuse de la maladie de notre respectable ami, mais si nous avons le malheur de le perdre, Mad. de Ste-Croix me remettra votre manuscrit, et je le tiendrai à votre disposition. Je sens, Monsieur, avec quelle douleur vous aurez lu ce que je viens de vous écrire, mais depuis huit jours, cet objet de tristesse est à tous les instants sous mes yeux, et à chaque minute, je crains un événement que je regarde comme inévitable.
Oserais-je, Monsieur, vous prier de me rendre un petit service à Milan. Je cherche inutilement depuis longtemps une occasion pour faire payer à M. Carlo Salvi, libraire à Milan sur le Cours, la somme de 38 fcs. Si, sans que cela vous gênât, vous pouviez acquitter pour moi cette somme, et m’indiquer le moyen d’en faire l’emploi pour vous à Paris, je vous en aurais beaucoup d’obligation.
Je vous prie, Monsieur, d’agréer l’hommage de mon estime et de ma considération la plus distinguée

Sylvestre de Sacy

Rue Hautefeuille, n°9


[1] Les deux traités de Xénophon sur la cavalerie, imprimés chez Eberhart à la fin de 1809.  Note1

trait

prec Lettre sans mention de Milan - 2 mars 1809 Home
Début
Lettre sans mention de Milan - 23 mars 1809 Suiv